Éditions Seteun

Les années 1970 et 1980 virent l’émergence de deux mou­ve­ments consé­cu­tifs, iden­ti­fiés sous leur forme consa­crée « punk » et « post-punk ». Ces cou­rants artis­ti­ques sont appa­rus d’abord aux États-Unis et en Europe et ont engen­dré rapi­de­ment des sous-cultu­res dans le monde entier. Cet ouvrage pré­sente des contri­bu­tions qui cou­vrent quatre décen­nies et trois conti­nents, avec des études de cas sur des zones bien connues comme sur d’autres qui le sont moins (ex-Yougoslavie, Chine…), en ayant recours aux diver­ses métho­do­lo­gies des scien­ces socia­les (eth­no­gra­phies des publics, archi­ves, entre­tiens, ana­lyse spa­tiale, etc.). Dépassant le cadre de l’appa­ri­tion des mou­ve­ments punk et post-punk, les auteurs pré­sen­tent des éclairages ori­gi­naux qui per­met­tent de com­pren­dre ces gestes artis­ti­ques ins­crits dans des contex­tes sociaux et poli­ti­ques. Ce tra­vail col­lec­tif pro­pose des ana­ly­ses des expé­rien­ces des divers acteurs de ces scènes comme autant de maniè­res de com­pren­dre les socié­tés contem­po­rai­nes, tout en s’inter­ro­geant sur la récep­tion aca­dé­mi­que de ces mou­ve­ments.

Disorder
Disorder. Histoire sociale des mouvements punk et post-punk Consulter le som­maire Commander Les années 1970 et 1980 virent l’émergence de deux mou­ve­ments consé­cu­tifs, iden­ti­fiés sous leur forme consa­crée « punk » et « post-punk ». Ces cou­rants (...)
» la suite