Éditions Seteun
Accueil du site > Mots-clés > Auteur > SALADIN Matthieu

SALADIN Matthieu

7 publication(s)


Notes de lecture 7-2

Sur la reprise : George PLASKETES (ed.), Popular Music & Society, vol. 28 (2), 2005 et Play It Again. Cover Songs in Popular Music, Surrey, Ashgate, 2010, par Matthieu SALADIN Consulter / read Sur le rap : Anthony PECQUEUX, Voix du rap. (...)
» la suite

Covers Bis - Introduction 7-2

Toute reprise ne sau­rait fonc­tion­ner autre­ment que sur le prin­cipe du double ; sa ryth­mi­que même se fonde sur le chif­fre deux comme unité mini­male. Notre pre­mier et pré­cé­dent numéro dédié au thème de la reprise se devait dès lors, dans le res­pect (...)
» la suite

Philosophie et musiques électroniques

Synthèse des deux jour­nées d’études du 1er et 2 octo­bre 2004 à l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, dans le cadre des Rencontres Place Publique diri­gées par Jacques Serrano. Lire et télé­char­ger l’arti­cle sur / read and down­load the arti­cle on (...)
» la suite

Processus de création dans l’improvisation

Résumé : L’impro­vi­sa­tion, telle qu’elle appa­raît dans sa forme la plus libre, de par sa rela­tion par­ti­cu­lière au temps, induit une reconsi­dé­ra­tion du pro­ces­sus de créa­tion. Une autre ana­lyse semble néces­saire, dif­fé­rente, dans sa concep­tion, de (...)
» la suite

Notes de lecture 4-2

Notes de lec­ture Michael NYMAN, 2005. Experimental Music : Cage et au-delà, Paris, Allia, 293 p., par Matthieu Saladin Lire et télé­char­ger / read and down­load John LYDON, 1997. Rotten par Lydon, Paris, Camion blanc, 333 p., par Laurent (...)
» la suite

La partition graphique et ses usages dans la scène improvisée

Résumé : L’idée de cet arti­cle est née d’un simple cons­tat, celui du regain d’inté­rêt que connaît aujourd’hui la par­ti­tion gra­phi­que sur la scène de l’impro­vi­sa­tion libre. Ce type de nota­tion appa­raît chez dif­fé­rents com­po­si­teurs dans les années (...)
» la suite

Peace Warriors (1994-2004)

Lire et télé­char­ger l’arti­cle sur / read and down­load the arti­cle on Revues.org Extrait L’expé­rience du fan­zine comme écriture d’une écoute MS : Peace Warriors [1] a été fondé en 1994 par Théo Jarrier et se pro­po­sait de trai­ter l’ensem­ble des (...)
» la suite

Notes

[1] Dans la suite de cet entretien Peace Warriors est indiqué par le sigle PW.